24/10/2009 - Haiti: il colore della vita

Sabato 24 ottobre 2009 alle ore 18.00 presso la galleria “Le Muse” - via Giovanni XXIII, n° 213 Calcio (BG) - si terrà la presentazione della mostra “Haiti - Il colore della vita”.

Prenderanno parte all’inaugurazione:
Pietro Quartini, Sindaco di Calcio
Pietro Ricci, docente presso l’Accademia di Belle Arti SantaGiulia e proprietario della galleria “Le Muse”
Riccardo Romagnoli, Direttore Accademia di Belle Arti SantaGiulia
Eugenio De Caro, Vice direttore Accademia di Belle Arti SantaGiulia

L'esposizione, aperta ai visitatori fino all’8 novembre 2009, proporrà un percorso tra diverse forme d'arte che esprimono la creatività e i paradossi dell'arte afroamericana contemporanea. Il progetto è promosso dall’Accademia di Belle Arti di Brescia SantaGiulia e Fantasia Tropicale, galleria d’arte e artigianato caraibico con sede a Brescia, con la collaborazione scientifica di Anna Casella Paltrinieri, docente di Antropologia Culturale ed Etnografia presso l’Accademia SantaGiulia. La rassegna è curata dagli studenti del corso di Antropologia della SantaGiulia. 
La mostra ha l'intento di avvicinare il pubblico a un paese, la Repubblica di Haiti, del quale molto poco si conosce. Si tratta in particolare di dipinti e oggetti di artigianato che illustrano il lavoro delle donne e il mercato. Un’occasione per osservare con occhi nuovi una realtà culturale ed artistica spontanea e vivace.

L’iniziativa è rivolta a tutta la cittadinanza.

Di seguito l'articolo pubblicato su Le Nouvelliste

Haïti: L'art haïtien à l'Académia di Bella Arti

L'Accademia di Belle Arti Santa Giulia et Fantasia Tropicale, une galerie d'art et d'artisanat de la Caraïbe située à Brescia (Italie), proposent aux amateurs d'art italiens une exposition d'oeuvres haïtiennes intitulée « Couleur de la vie » jusqu'au 8 novembre 2009. Un voyage artistique fructueux au coeur de l'art contemporain haïtien a été offert et récompensé en retour, selon le commissaire de l'exposition.
 
Près d'une trentaine tableaux ont été exposé à l'académie de Beaux Arts de Santa Giulia, et plusieurs oeuvres ont été vendus. « Cette exposition inédite qui était au départ une invitation à une excursion onirique dans l'univers esthétique de la société haïtienne, s'était transformé un vrai salon d'exposition », a déclaré, tout excité, Cleveland Seignon, le P.D.G. de la galerie d'art et d'artisanat de la Caraïbe "Fantasia Tropicale" à Brescia (Italie) et le commissaire de cette exposition. Un fabuleux voyage, selon certains visiteurs, à une époque où certaines idées répandues de la peinture omniprésente -avec ces couleurs, pastel ou flamboyantes sur les fruits, les feuilles et même sur les êtres- le ne sont plus. « Cette peinture m'a vraiment impressionnée, je me suis procurée une oeuvre en souvenir », a commenté une italienne.

"Ce qui frappe d'emblée, a indiqué un amateur italien, qui apparemment connaît l'histoire de notre peinture, c'est la continuité entre la production picturale de 1945 et le contemporain qui montre à quel point les créateurs puisent toujours, consciemment ou non, dans l'esthétique de la première école ». En témoigne, par exemple, d'une chaise fruitière peint par Marcéus Augustin, la structure, à la fois simple et complexe des fruits superposées qui semblent tout droit sortis d'une des dernières collections du célèbre peintre Dieudonné Cédor.

« Cette exposition a été conçue de manière à permettre au visiteur de se faire une idée précise de la grande qualité de la peinture haïtienne. Et aussi de mieux comprendre la relation entre l'art africain et haitien, à partir des techniques qui seront adoptées », a souligné le commissaire de cette exposition lors du vernissage. Avant d'ajouter : « L'art haïtien est un monde coloré, capable de reproduire des événements historiques, mythologiques, mais aussi les aspects de la nature et de la vie quotidienne, en utilisant le réalisme et la poésie ».

On plonge avec délice dans la vie quotidienne avec certaines images touchantes comme celle d'une marchande adossée à un mur, dialoguant avec une autre assise à ses côtés. La vie quotidienne, c'est aussi la scène de marché ou encore les troublantes scènes érotiques, comme celle retrouvée dans les tableaux du peintre Hector Hyppolite.

On se surprend à s'extasier exactement comme pour les natures mortes de Shiller St Eloi ou d'un grain de tomate dans des fragments de décoration d'un lot de vivres alimentaires, retrouvés dans l'un des tableaux exposés de Noë Deroneth ou encore les marchands de Marcéus Augustin, etc.

Plusieurs personnalités italiennes ont été présents à l'ouverture de l'exposition, notamment M. Pietro Quartini, maire de la ville de Calcio, Pietro Ricci, professeur et propriétaire de la galerie « Le Muse », Riccardo Romagnoli, directeur de l'Accademia di Belle Arti Santa Giulia, Eugenio De Caro, vice-directeur, etc.

C'était également l'occasion pour des étudiants en anthropologie culturelle, accompagnés de leur professeur Anna Casella, d'approfondir leurs connaissances sur l'art haïtien à travers cette exposition.  
     
    
Hugues Marx (Italie) 


Fonte: Accademia SantaGiulia
il colore della vita - haiti2.jpg il colore della vita - HAITI 1.jpg il colore della vita - haiti3.jpg il colore della vita - HAITI 4.jpg